emtiaz.png
iso.png
A+ | A-
Opérations Foncières et Aménagement Urbain
Suivi des études des projets relatifs à la requalification et la mise à niveau urbaine des quartiers et avenues de la Préfecture de Salé

S’inscrivant dans le cadre de l’application des termes de la convention signée entre la Préfecture de Salé et l’Agence Urbaine de Rabat-Salé le 14 juin 2014 lors de la 14ème session de son conseil d’administration, l’AURS assure le suivi des études des projets de  requalification et mise à niveau urbaine des quartiers et avenues de la Préfecture de Salé.

Initiés et financés par la Préfecture de Salé, ces projets de requalification et mise à niveau concernent le volet de transport et de mobilité par le réaménagement et la restructuration de la RN1 dite route de Kénitra, la mise en valeur de la façade maritime de la ville, la création des espaces de recréation et de détente ainsi que la réhabilitation du patrimoine de cette ville impériale.

Requalification de la RN1, dite route de Kénitra

       

Elle est conçue en trois tranches au niveau des études et de la réalisation. La première tranche se limite entreL’avenue Med V, rondpoint de Dyar et la muraille. La deuxiéme tranche concerne la zone entrela muraille et le centre commercial Carrefour. Enfin, les travaux de la troisième tranche sont prévus entre le centre commercial Carrefour et le projet Said Hajji.

 

Requalification de la corniche de Salé (deuxième tranche):

Les travaux de valorisation de la corniche de Salé de la deuxième tranche s’inscrivent non seulement dans le cadre de la continuité des aménagements existants mais aussi dans le cadre d’une vision globale de la ville alliant le fleuve à la mer.

Les travaux projetés concerneront le périmètre limitée par l’avenue Assalam traversant l’école Mzibri jusqu’aux terres agricoles sur une longueur de 800 m.

Requalification des jardins et espaces publics

L’aménagement des espaces publics places et jardins s’inscrit dans le cadre d’une vision globale de création d’espaces ludiques, de récréation, de loisir et de détente au profit des habitants des quartiers denses. La répartition des projets révèle un équilibre d’aménagement urbain de la Préfecture, une variété de programmation adaptée aux besoins locaux et une grande exploitation des atouts des sites.

 Il s’agit de :

Jardin Frougui, Arrondissement Tabriquet

 

Jardin Bettana, Arrondissement Bettana

 

Place Lalla Aicha, Arrondissement Tabriquet

 

Place Moulay Smail, Arrondissement Bettana

 

Place Arjat, commune rurale de Shoul

 

Construction d’une piscine semi-olympique:

Ce projet constitue le premier équipement sportif de quartier de cette envergure. Il a pour but d’enrichir la grille des équipements du lotissement Sala Al Jadida tout en offrant à une population jeune et active un lieu de détente, de rencontre et de perfectionnement des compétences sportives. Son architecture fluide et avant-gardiste s’intègre parfaitement dans le paysage urbain offrant ainsi aux quartiers un repère urbain.

Projets de requalification des sites historiques Bab fes et Bab Sebta

La muraille de la ville de Salé qui compte parmi les ouvrages défensifs islamiques les plus anciens du Maroc constitue une enceinte flanquée par différentes tours ponctuée par des portes urbaines dans la pure tradition des fortifications des anciennes médinas.

Bab Fés et Bab Sebta sont les exemples parfaits des portes annonçant l’entrée de la médina et pouvant abriter des fonctions rappelant le passé glorieux de la ville et racontant les histoires d’antan. Leur réhabilitation en galeries d’art et d’exposition ne peut que renforcer cette force historique d’une ville telle que Salé et lui conférant une force pour une éventuelle inscription sur la liste mondiale de l’UNESCO.

 

Bab Fes

Bab Sebta

Projets de requalification des sites ayant abrité les fondouks Al Kaa, Tribaa et Café Benacher.

L’histoire des fondouks au niveau des anciennes médinas du Royaume est révélatrice de la tradition marocaine en matière d’hospitalité et de générosité. Les commerçants voyageurs ne trouvaient aucune difficulté dans leur déplacement entre les villes marocaines. Ils étaient un abri pour eux ainsi que leur marchandise et moyens de transport.

L’état actuel de nos fondouks qui se présente comme étant un abri clandestin de ménages résultant de l’exode rural nuit énormément au paysage urbain de nos villes et à la qualité de l’habitat escompté.

Foundouk Al Kaa

 Foundouk Tribaa et café Benacher

 

 

6ème version du site de l’Agence Urbaine de Rabat-Salé (AURS) © 2016